Compte rendu de l'atelier de partage n°3

#1
Atelier programme n°3 du Plan Climat
de la Communauté d’Agglomération
Marne et Gondoire
Mardi 28 mai

Thème Agriculture et Nature
Note - en italique : actions déjà conduites
Favoriser les techniques agricoles les plus « vertueuses »
■ Créer un organisme référent d’aide et de conseils aux agriculteurs. Ce guichet unique permettra de :
 Identifier les problèmes de chaque agriculteur, contacté personnellement, lors de visites sur l’exploitation
 Orienter et soutenir l’ensemble des exploitants dans leurs recherches de formation
 Les accompagner dans les difficultés administratives qu’ils peuvent rencontrer
 Les accompagner dans la rédaction d’appels d’offres (pour les cantines, notamment)
 Leur faciliter d’éventuels regroupements, pour soumissionner à des appels d’offres, procéder à des achats groupés, des échanges, mettre en place des formations mutualisées, etc.
 Proposer des diagnostics carbone par exploitation (ex : « Ferme laitière bas carbone », Cap’2ER, etc.)
 Avec la Chambre d’agriculture et l’ensemble des organismes de formation du monde agricole, organiser des formations au bio, aux techniques de conservation du sol, à la permaculture, à l’agroforesterie…
 Organiser des rencontres entre communes et agriculteurs, pour mettre en place de façon concertée un programme de réimplantation des haies (voir plus loin)

■ Encourager notamment le développement de l’agriculture biologique.
 Soutenir les exploitants bio ; soutenir les exploitants désireux de passer au bio.
 Agir auprès des propriétaires afin de transformer les baux précaires en baux stables, permettant d’envisager plus facilement le passage des terres au bio.
 Racheter des terres exploitables, pour permettre l’implantation de maraîchers bio.
 Financer si nécessaires les captages et matériels de pompage, pour les nouveaux maraîchers bio.

■ Effectuer un suivi de la richesse des sols.
 Effectuer des analyses de concentration en matières organique des sols de façon régulière, et communiquer sur ce point.
 Organiser des « concours » et émulations entre exploitations.

Soutenir l’agriculture locale, en renforçant les circuits courts
■ Assurer une demande locale aux exploitants du territoire. Notamment :
 Initier / organiser des groupements de producteurs pouvant offrir une offre stable à la restauration collective.
 Viser le 100% bio / local en approvisionnement des cantines scolaires.
■ Soutenir la consommation responsable, en renforçant l’offre locale.
 Initier et soutenir la création d’un groupement d’agriculteurs, désireux de créer un « super marché coopératif » qu’ils approvisionneraient et gèreraient collectivement.
 Soutenir la création d’une transformation locale des produits (légumeries).
 Soutenir par tous moyens la création de « casiers alimentaires » automatiques.
 Initier des contacts entre agriculteurs et entreprises locales, afin que ces dernières acceptent des distributions de produits locaux à leurs salariés, sur leur lieu de travail (sur le modèle des Amap, ou autre).
■ Appuyer l’installation de nouveaux agriculteurs qui s’engageraient dans l’agriculture biologique, et en AMAP.
 Installation à venir dans le cadre du projet de cœur agro-urbain à Montevrain
■ Dans le cadre d’un suivi participatif du Plan Climat, organiser régulièrement des rencontres entre les habitants et les agriculteurs.

Accroître la rétention carbone du territoire
■ Limiter l’artificialisation des sols et empêcher les nouveaux projets de bétonnage.
 C’est l’objectif du PPEANP et du SCoT (au-delà des projets déjà validés)
■ Préserver et restaurer les zones humides.
 Marne et Gondoire travaille avec l’AVEN pour identifier les zones humides du territoire et éviter réduire et mieux anticiper les projets d’aménagement qui auraient un impact sur ces zones.
 2 zones humides ont été réhabilitées par Marne et Gondoire à Conches sur Gondoire
■ Replanter des haies.
 Organiser une concertation entre les communes et les agriculteurs et les communes, pour déterminer les haies à planter
 Financer les haies, sous contrôle des communes.
 Faciliter l’entretien des haies par les agriculteurs.
 Etudier les possibilités de valorisation des tailles.
 Dans le cadre de la préservation de la trame verte du territoire, Marne et Gondoire projette de planter des haies le long de certains chemins ruraux
■ Inciter également les particuliers à planter des haies - d’espèces locales.

Faciliter l’adaptation au changement climatique, et la récupération des eaux pluviales
■ Promouvoir les plantes les moins consommatrices d’eau.
■ Installer des récupérateurs d’eau de pluie de manière systématique sur tous les bâtiments publics.
■ Offrir à des prix avantageux des citernes pluviales – et des conseils techniques pour aider à leur installation.
■ Récupérer les eaux usées traitées (station d’épuration de Saint-Thibault des vignes) avec traitement complémentaire pour l’irrigation des champs.
■ Réhabiliter les puits locaux, pollués à l’atrazine.

Agir pour la qualité de l’air face aux polluants liés aux pesticides
■ Etendre le Plan zéro phyto aux particuliers, pour préserver la qualité de l’air
 Zéro phyto adopté par toutes les communes
 Pour les citoyens, relai de la campagne 0 phyto de la région et sensibilisation

■ Mener des études de qualité de l’air dans les habitations et les bâtiments publics (écoles, notamment), situés en bordure de zones agricoles, aux périodes d’épandage de phytosanitaires.

Soutenir l’évolution des cultures
■ Soutenir les agriculteurs évoluant vers la culture de produits utilisables comme matériaux biosourcés, dans l’habitat écologique (ex : chanvre… en partenariat avec Planète Chanvre)
■ Identifier des productions de « niches » autres qu’alimentaires.

Gérer les espaces verts privés et publics de façon exemplaire
■ Adopter des pratiques durables sur les espaces verts des communes : fauchage annuel, jachères fleuries en fonction des saisons.
 Ateliers de la biodiversité organisés par Marne et Gondoire chaque année
 Atelier zéro phyto mis en place en 2017 par Marne et Gondoire
 Guide de bonne gestion écologique établi en 2015
 Marne et Gondoire est associé lors de l’élaboration des PLU pour la prise en compte des trames écologiques à l’échelle locale

■ Développer l’éco-pâturage avec des moutons.
■ Organiser un « Jour des jardins », ludique et festif, permettant d’organiser
 Des cours de jardinage
 Des sensibilisations au bio
 Des cours de cuisine de produits venus de la ferme
 Des bourses aux plantes…
■ Organiser des journées de formation à la gestion différenciée, y compris pour les particuliers.

Développer la Nature en ville, et en faire un vecteur de lien social
■ Développer l’agriculture urbaine et des zones à planter dans l’espace public (Cf. incroyables comestibles).
■ Développer les jardins familiaux et partagés.
■ Créer des jardins dans toutes les écoles.
 Marne et Gondoire a réalisé en 2014 une malle pédagogique sur l’agriculture pour permettre aux enseignants, sur la base de support pédagogique (poster, livres, CD, DVD, expériences, photos, etc.). Cette malle (en 5 exemplaires) est diffusée via l’office de tourisme qui propose en amont aux enseignants de s’en imprégner. Le 26 juin prochain elle sera à nouveau présentée aux enseignants dans le cadre de la présentation du catalogue des activités pédagogiques proposées par Marne et Gondoire.
■ Créer des clubs jardinage pour apprendre à jardiner et organiser du lien social autour de cette activité.
■ Planter des arbres et des arbustes dans l’espace public et notamment des fruitiers.
 Marne et Gondoire a réalisé une étude sur les trames écologiques pour mieux connaître les zones à préserver et restaurer et les actions à engager y compris en zone urbaine


Préserver la biodiversité
■ Préserver les corridors écologiques, les trames vertes et bleues.
■ Mieux faire connaître la biodiversité du territoire, pour mieux la protéger.
 Organiser un inventaire participatif de la biodiversité
 Mettre en ligne de façon continue l’avancement de cet inventaire
 Organiser des visites biodiversité, sur le territoire
 Sur cette thématique du Plan Climat - comme sur les autres – développer fortement la communication grand public.
■ Valoriser le patrimoine naturel existant.
 L’inventaire du patrimoine du territoire est établi par l’OTMG et transmis aux communes pour insertion dans leur PLU
■ Travailler avec le monde éducatif, sur cette thématique.
 Labellisation des écoles E3D (établissements en démarche globale de développement durable).
■ Promouvoir la protection des oiseaux, comme à Jablines avec la LPO.
■ Eviter la prolifération des frelons asiatiques en prenant en charge la destruction des nids.
 Mise en place par Marne et Gondoire d’une convention avec GDSA pour permettre l’intervention d’un professionnel dans le retrait des nids de frelon gratuitement pour les habitants

■ Favoriser les plantes mellifères.
Mise en place de jachères mellifère d’essences locales chaque année avec les agriculteurs et distribués aux communes

Valoriser les déchets verts
■ Favoriser le compostage des déchets organiques, en collectif et en individuel. Notamment : dans les cantines.
 20€ compost au SIETREM
 Deux composts installés dans RENTILLY

■ Valoriser la biomasse et les déchets agricoles (voire les déchets organiques ménagers) dans les unités de méthanisation.
cron